Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Gîte des glycines

Pour des vacances autrement ...

Rencontre avec Paulino du Costa Rica

À l'occasion des Journées internationales

du réseau accueil paysan

qui se déroulaient du 2 au 10 avril en Pays de la Loire,

Michel et Yvonnick , installés à Derval ont reçu,

le mercredi 04 avril 2012,

un invité sud-américain.

Également membre du réseau accueil paysan,

il a saisi l'opportunité de ces journées internationales

pour venir trois semaines en France. 

"... Je peux apprendre et connaître le travail réalisé

par de nombreuses personnes en France,"

se réjouit ce membre de la communauté indigène Térraba.

 

rencontre-de-Paulino 0283 copie

Voici l'échange que nous avons eu avec Paulino

autour d'un déjeuner à la maison

 

5-Gwendal

Paulino Najera Rivera possède une ferme au Costa Rica, où il produit des bananes,

du café et de la canne à sucre. Il plante aussi des arbres...

«... 37 000. J'ai planté mon premier arbre à 15 ans. »

avec ses 8 frères il a commencé par sauver sa forêt en reboisant 34ha.,

avec différentes espèces natives et en voie d'extinction.

Un homme qui a un très grand respect pour ses ancêtres, 

eux ont plus souffert de ne pas être reconnu en tant

que culture indigène de Térraba mais pour Paulino c'est sa force!

 

rencontre-de-Paulino 0308 copir

Pour ses projets Paulino n'attends pas,

il reconstruit un chalet Shoron,

à la manière du passé de ce qu'on lui a transmis par les traditions.

(voir le diaporama du Costa Rica)

rencontre-de-Paulino 0297 copie

 

rencontre-de-Paulino 0302 copie 

Visite de la ferme et échange...

rencontre-de-Paulino 0299 copierencontre-de-Paulino 0300

 

 

rencontre-de-Paulino 0319

 

Cosmopolis (1)

Au cours du repas avec Marie- Thérèse nous lui faisons remarquer que:

"...cela ne fait que quelques heures que l'on te côtoie,

et nous avons la sensation d'être voisin,

nous pourrions presque nous arrêter prendre le café chez toi sans déranger!..." 

 

alors qu'un Océan et toute une culture nous séparent, et lui de nous répondre:

 

"... Comme nous, le réseau accueil paysan français essaie de conserver,

de protéger et d'améliorer l'état de la planète.

Même si nos langues sont différentes, nos objectifs et idéaux sont les mêmes. "...

Belle leçon de Paulino,

pour le reste de l'après midi nous avons visité le gîte et la ferme

et encore échangé jusqu'à la cérémonie du au-revoir

qui a beaucoup ému les enfants, nous également.

 

10 copie

11-Nolwenn copie

 

9-Michel copie

Pour Paulino c'est une écharpe rouge

qu'il charge de toute son amitié

et de  la notre ainsi que de toutes

les rencontres de son séjour en France.

chez Michel et Fabienne PEUZE 4426rencontre-de-Paulino 0307copir

 

 

 

Une journée où nous nous sommes dit que l'échange

est   possible sans vouloir transformer nos cultures, nos connaissances,   etc..

juste donner de la valeur au savoir de l'autre et sans rien en retour.

 

Nous pensons également que Paulino doit être reconnu dans son pays,

car plusieurs de ses projets vont peut-être servir de références pour  le Costa Rica!

Quoi de mieux quant les états comprennent

qu'ils ne faut pas tout bannir au non de la modernisation ?

rencontre-de-Paulino 0306

Un grand merci à Marie-Thérèse pour l'occasion de cette rencontre

et à Dominique pour la traduction!

 

 

rencontre-de-Paulino 0303copie

( déjeuner international, car sur la photo vous avez Marie -Thérèse Pellegry, 

trésorière d'accueil paysan de Loire-Atlantique; Dominique Laporte,  traductrice espagnole;

nos trois enfants Nolwen (15ans), Gwendal (13 ans) et Alwenna (9ans);

Michel Peuzé; Eva, hongroise dans le cas de l'échange du lycée Guy Moquet

pour le projet "Coménius";

puis Paulino, Costa Ricain vivant dans la réserve indigène Térraba,

dans les montagnes au sud du Costa Rica,

(situé dans le canton de Buenos Aires de la province de Puntarenas.)

 

article-presse-eclaireur-IMG_0001--3-.jpg

 

article-presse-ouest-france-IMG--7-.jpg

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article